Cette publication est dédiée au syndrome du choc toxique survenant durant la période des règles. Ce syndrome est très rare, une vingtaine de cas par an en France mais grave, en témoigne le décès récent (9/1/2020) d’une jeune Belge de 17 ans. Il est connu depuis les années 80, mais a attiré l’attention médiatique en 2012 lorsqu’une mannequin américaine, Lauren Wasser, en a été victime et qu’elle a dû être amputée de son membre inférieur droit et de plusieurs orteils gauche. Comment ces jeunes femmes ont contractées cette infection et quel lien avec les règles ?